En 2013, le Céreq a réalisé la sixième édition de ses enquêtes d’insertion suivant les 700 000 jeunes sortis en 2010 du système scolaire.

Cette enquête a notamment mis en avant le rôle des réseaux dans le recrutement des jeunes : seuls 44% des jeunes recrutés dans une entreprise n’y avaient jamais travaillé et ne connaissaient personne. A l’inverse, 35% des primo-recrutés y avaient déjà travaillé et 21% connaissaient déjà quelqu’un sans y avoir travaillé.


L’insertion professionnelle des jeunes passe par le développement et l’entretien d’un réseau, plutôt que par les plateformes classiques et centralisées de recherche d’emploi. A ce titre, on ne peut que regretter le décalage entre cette réalité de l’insertion des jeunes diplômés et le manque d’une formation adéquate pour l’ensemble des jeunes sur le développement d’un réseau professionnel.

Tags:
A propos de l'auteur