Actualité

Ce qui changera à la rentrée 2015 - Circulaire

Ce qui changera à la rentrée 2015 - Circulaire

La circulaire annonce la mise en œuvre de la réforme des cycles et des programmes du primaire et du collège pour 2016 et celle du programme de l’école maternelle pour 2015. Elle prévoit plusieurs axes.

Tout d’abord, un premier axe concerne la construction d’"une école plus juste pour offrir à chaque élève un parcours de réussite".
Le ministère cherche à mettre l’accent sur la maitrise de la langue et l’apprentissage des mathématiques, afin d’améliorer la maîtrise de la langue, lutter contre l’illettrisme et "l’innumérisme". Une évaluation sommaire a lieu en CE2, dans le seul but d’identifier les difficultés de chaque élève afin d’adapter les besoins d’apprentissage de chacun. D’autre part l’enseignement d’une première langue vivante se fera dès le CP, et celui d’une deuxième langue vivante se fera dès la cinquième.

La circulaire réaffirme malheureusement le caractère exceptionnel du redoublement et son interdiction en maternelle. Elle énonce en parallèle la nécessité de développer des dispositifs d’aides aux élèves en difficultés, et l’accompagnement individualisé des élèves. Dans le cadre de ce qu’elle désigne comme "l’école inclusive", la circulaire prévoit des dispositifs d’accompagnement personnel et de pratiques pédagogiques différenciées. D’autre part, il est prévu le développement de dispositifs permettant aux élèves de "construire progressivement [...] une véritable compétence à s’orienter".
Des actions seront mises en place afin de favoriser l’apprentissage ainsi que l’insertion professionnelle des jeunes (les pôles de stages, actions d’accompagnement vers l’insertion professionnelle, "partenariats avec des acteurs économiques et sociaux"), et afin de lutter contre le décrochage et faciliter le retour des jeunes vers l’école.
Enfin, cet axe prévoit de développer la maitrise de l’usage des ressources et équipements numériques, sous la forme de la mise en place d’un programme de préfiguration du plan numérique dans 200 collèges et 300 écoles.

Un deuxième axe concerne la mission de l’école pour réduire les inégalités de réussite scolaire, et de promouvoir la citoyenneté.
Ce volet prévoit le développement de "moyens [...] pour des écoles et des collèges en réseau dans des secteurs où la mixité sociale est absente et difficile à réaliser rapidement", ainsi que le développement des internats de réussite dans les quartiers prioritaires. Le Cned proposera dans certaines académies "une dispositif de formation en présence et à distance sur des langues rares ou peu enseignées", pour favoriser "l’attractivité d’un plus grand nombre d’établissements dans un souci de mixité sociale".
D’autre part sont mis en avant les apprentissages : moral et civique, aux principes de la République, du "respect de la liberté et de la dignité d’autrui", de "l’égalité entre les sexes et du respect mutuel", l’éducation au développement durable, et autres sensibilisations au rejet des discriminations et à la lutte contre le harcèlement.

Le troisième axe concerne la formation des personnels éducatifs et enseignants.
Le Plan national de formation pour 2015-2016 "s’attachera à privilégier les actions portant les priorités relatives à̀ l’école maternelle, à la scolarité obligatoire, dont la réforme du collège, et à l’éducation aux valeurs de la République, dans un contexte marqué par le nécessaire développement des usages du numérique". La formation continue va s’organiser autant de manière que individuelle que collective, par équipes, autant en ce qui concerne les enseignements disciplinaires qu’interdisciplinaires. Enfin, la formation au numérique devra être développée pour répondre au besoin d’éducation des élèves au numérique.

Dans la même rubrique