Actualité

Absentéisme au travail, les jeunes plus touchés

Absentéisme au travail, les jeunes plus touchés

En 2014, l’absentéisme a progressé de 7,5%, ce qui fait en moyenne près de 18 jours d’absence par an. Pour l’économie française, le montant de la facture atteint 60 milliards d’euros. Cf. Baromètre de l’absentéisme

Ce phénomène qui touche particulièrement la France risque de continuer à s’accroître avec l’arrivée des nouvelles générations sur le marché du travail.

En effet, 35% des jeunes de moins de 30 ans déclarent avoir connu au moins une absence en 2014, souvent d’une seule journée, contre 25% pour les 51 ans et plus. Ces derniers sont moins souvent absents mais pour des durées plus longues.

L’absentéisme des jeunes pourraient être liées à un manque d’investissement dans des emplois de débutants à faible responsabilité et par le sentiment d’un manque de confiance de la part du management. Hors problèmes de santé, l’inadaptation de leurs formations, un climat managérial peu motivant sont autant d’explications de leur moindre investissement : mauvaise organisation ou conditions de travail (9%), manque de reconnaissance (7%) ou encore charge de travail (6%), mauvaise ambiance (4%), manque de soutien managérial (4%), etc.

Dans la même rubrique