Le bac en 5 ans, la polémique enfle.

Malgré un taux de réussite qui frôle les 88 % en 2015, environ 80 000 élèves échouent chaque année à obtenir le baccalauréat. Désormais, ils pourront repasser leur examen l’année suivante sans plancher sur les matières dans lesquelles ils ont obtenu la moyenne.

Un décret paru le 26 octobre les autorise à conserver leurs notes supérieures à 10/20 pendant cinq ans.

L’UNI et les principaux syndicats enseignants (SNES et SNALC) ont dénoncé ce texte qui dévalorise encore un peu plus le bac et risque de transformer les « bacheliers recalés en touristes absentéistes ».

Comment, en effet, éviter que ces élèves ne perturbent les cours qui restent pour eux obligatoires, ou ne s’y investissent plus du tout, s’ils savent qu’ils n’auront pas à repasser cette matière.

  • Publié le lundi 2 novembre 2015

Recommandations

Réseaux sociaux

Twitter

Vous êtes ici :
Accueil > Actualité > Le bac en 5 ans, la polémique enfle.