Image Décrocheurs scolaires,  Najat Vallaud-Belkacem s’attribue un succès dont elle n’est pas responsable.

Par Archives CERU

Le 2 décembre 2015 à 17h10

Je partage l'article

Le 1er décembre, la ministre de l’Education nationale a convoqué la presse pour annoncer une baisse significative du nombre de jeunes décrocheurs.

« 494 000 jeunes de 18 à 24 ans sont actuellement sans diplôme et ne sont pas en formation. Ils étaient 120 000 de plus il y a cinq ans. L’objectif de la France de passer en dessous de la barre des 10 % de décrocheurs est donc atteint. » a-t-elle déclaré avant de se féliciter que ces bons résultats couronnent de succès le plan qu’elle avait lancé en novembre 2014 «Tous mobilisés pour vaincre le décrochage scolaire ».

Le problème c’est que cette baisse ne date pas d’aujourd’hui mais de 2013, soit presque un an avant la mise en place de son plan.

Ces chiffres avaient d’ailleurs déjà été publiés en mars par la DEPP qui estimait qu’en 2013 déjà, la part de décrocheurs en France était de « 9,7 % », soit « environ 500 000 jeunes »

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La violence politique légitimée par des universitaires au nom de l’écologie !

Article lié -

Détrans, les Cassandre de la communauté Trans

Article lié -

Le projet fou des antispécistes