CERU

Par Archives CERU

Le 22 mars 2012 à 9h55

Je partage l'article

Être jeune, c’est voter à gauche. Ce théorème, pour caricatural qu’il soit, fut pourtant validé dans les urnes. La jeunesse a longtemps accordé très majoritairement ses suffrages à la gauche. Le différentiel entre le vote des jeunes et celui de l’ensemble des Français fut souvent supérieur à 10 points. En 2007, par exemple, les 18-25 ans avaient accordé 11 points de plus à la candidate socialiste au second tour de la présidentielle que la moyenne des Français (58 % contre 47 %). Or, François Hollande, comme la gauche dans son ensemble, ne bénéficie plus du soutien de la jeunesse. En 2012, les jeunes s’apprêtent même à voter plus à droite que leurs parents.

En 2012, les jeunes s’apprêtent à voter plus à droite que leurs parents

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Frères musulmans, quelle influence sur la jeunesse en France ?

Article lié -

Devant les militants LFI, Andreas Malm appelle à profiter de l’été pour amplifier les actions et les sabotages

Article lié -

Diversité, égalité, inclusion : radioscopie de l’idéologie de la présidente démissionnaire de Harvard (et de son assaut sur les élites occidentales)