CERU

Par Archives CERU

Le 15 octobre 2012 à 15h17

Je partage l'article

Après Daniel Vaillant, ancien ministre de l’intérieur, Cécile Duflot, ministre de l’égalité des territoires et du logement, c’est au tour de Vincent Peillon, ministre de l’Education nationale de se déclarer en faveur de la dépénalisation du cannabis.

Alors que cette idée progresse au sein du gouvernement, le Pr. Costentin démontre en quoi cette mesure serait dangeureuse pour la jeunesse de notre pays.

Il liste les 20 principaux méfaits avérés du cannabis, allant du cancer du testicule, aux troubles de la mémoire, en passant par de nombreux phénomènes de dépendance psychique et physique.

La folle idée de dépénaliser l’usage du cannabis

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Comment revaloriser le travail en France ? Web-rencontre avec Samuel Tual

Article lié -

REPLAY | Radicalité, violence, doit-on craindre la montée de l’écologie radicale ?

Article lié -

Dissolution de la cellule Demeter: «La décision du tribunal administratif est une atteinte à l’État de droit»