CERU

Par Archives CERU

Le 17 juin 2014 à 17h53

Je partage l'article

En 2013, le Céreq a réalisé la sixième édition de ses enquêtes d’insertion suivant les 700 000 jeunes sortis en 2010 du système scolaire.

Cette enquête a notamment mis en avant le rôle des réseaux dans le recrutement des jeunes : seuls 44% des jeunes recrutés dans une entreprise n’y avaient jamais travaillé et ne connaissaient personne. A l’inverse, 35% des primo-recrutés y avaient déjà travaillé et 21% connaissaient déjà quelqu’un sans y avoir travaillé.



L’insertion professionnelle des jeunes passe par le développement et l’entretien d’un réseau, plutôt que par les plateformes classiques et centralisées de recherche d’emploi. A ce titre, on ne peut que regretter le décalage entre cette réalité de l’insertion des jeunes diplômés et le manque d’une formation adéquate pour l’ensemble des jeunes sur le développement d’un réseau professionnel.

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

La violence politique légitimée par des universitaires au nom de l’écologie !

Article lié -

Détrans, les Cassandre de la communauté Trans

Article lié -

Le projet fou des antispécistes