CERU

Par Archives CERU

Le 4 juin 2012 à 11h32

Je partage l'article

A l’occasion du congrès de la PEEP, Vincent Peillon, le ministre de l’Éducation nationale, a annoncé qu’il souhaitait  » faire évoluer la notation pour qu’elle ne soit plus perçue comme une sanction » invitant à un « changement de pédagogie » afin de du placer le « bien-être des élèves » au cœur du projet scolaire.
Cette idée, qui aboutirait inévitablement à la suppression des notes, a bénéficié depuis deux ans d’une campagne de promotion menée par des associations et des personnalités proches des mouvements nés des théories de la Nouvelle éducation. Si la proposition semble populaire dans ces milieux, elle n’a jamais prouvé son efficacité et est de plus en plus abandonné par ceux qui l’ont expérimenté.

Supprimer les notes, une illusion dangereuse. Note Répliques du CERU – Juin 2012

Les articles que vous risquez d'apprecier...

Article lié -

Comment revaloriser le travail en France ? Web-rencontre avec Samuel Tual

Article lié -

REPLAY | Radicalité, violence, doit-on craindre la montée de l’écologie radicale ?

Article lié -

Dissolution de la cellule Demeter: «La décision du tribunal administratif est une atteinte à l’État de droit»